Créer un site internet
Festival d'Orgue de Châtelet

Festival 2021

   37ème Festival d'Orgue de Châtelet. Trois Concerts en l’église Saints - Pierre et Paul

                   Le Festival d’Orgue de Châtelet avait pris l'habitude de commencer par un concert chorale et orgue mais les circonstances actuelles risquent de ne pas le permettre. Le premier concert, vendredi 10 septembre 2021 sera donc un récital d'orgue... Une fois de plus, des artistes de grand talent seront présents aux orgues de l’église Saints - Pierre et Paul. On n’a pas oublié les magnifiques récitals  d’orgue symphonique où des interprètes de renommée internationale se sont produits depuis 1983… Les objectifs de ces concerts sont de faire connaître à un public très large, la musique de cet instrument magique et un peu mystérieux qui sévit dans la pénombre des églises. Aujourd’hui, l’orgue est non seulement le fruit d’un passé prestigieux mais demeure très actuel : on restaure et on construit de magnifiques instruments partout dans le monde... Après plus de 65 ans, le relevage et le dépoussiérage des tuyaux de l'orgue de Châtelet étaient devenus indispensables. Ces travaux, mis en œuvre par le Conseil de Fabrique en collaboration avec l'organiste titulaire, ont été effectués à partir de 2008 … Par ailleurs, le système de transmission électropneumatique vieillissant était très fragile et posait des problèmes qui nécessitaient une surveillance particulière et des interventions fréquentes… Un projet pour une complète électrification de la traction en système dit "électrique direct" a été réalisé et terminé début 2013… La console est aujourd'hui également restaurée et équipée d'un combinateur de registrations... Tous les travaux ont été effectués par la Maison Delmotte de Tournai. Comme à chaque Festival, les artistes joueront des œuvres du grand répertoire et des improvisations… Attention : les concerts de cette année ont lieu à trois puis deux semaines d'intervalle: les vendredis 10  septembre, 1er et 15 octobre à 20h15...

Vendredi 10 septembbre, Paul De Maeyer, Gand

Paul De Maeyer est un organiste de concert belge de renommée internationale. Il est souvent demandé pour ses improvisations vivantes et ses programmes originaux. Il travaille comme professeur d’orgue, d’accompagnement et d’improvisation à l’Académie “De Kunstbrug” de Gand et le Conservatoire de la même ville. Il donne les cours d’orgue à l’ église Saint-Nicolas à Gand, où se trouve le grand-orgue historique fait par la maison Aristide Cavaillé-Coll en 1856. Il trouve beaucoup d’inspiration dans les instruments historiques et il est constamment en recherche de renouvelement de couleurs et de combinaisons des orgues avec d’autres arts. Il est né à Halle (près de Bruxelles) en Flandre (Belgique) en 1964 et il travaille à Gand. Il a fait ses études d’orgue, l’histoire de musique, et la pédagogie musicale au conservatoire de ‘l’institut Lemmens’ à Louvain chez Jozef Sluys et Joris Verdin. Au conservatoire d’Utrecht, il a obtenu son diplome      d’ organiste-soliste chez Reitze Smits. Il a suivi des masterclass pour orgue et improvisation chez Hans Van Nieuwkoop, Ewald Kooiman, Jos Van Immerseel, Michel Chapuis, Michel Robert, Thierry Escaich. Comme organiste, improvisateur en accompagnateur, il a enregistré des oeuvres de Johann Sebastian Bach, la ‘Toermalijnsymphonie’ et des improvisations à deux avec guitare, violoncelle et orgues. Il a été invité aux festivals d’orgue en Belgique, Luxembourg, Allemagne, France (e.a.  Notre Dame de Paris), Italie, Norvège, Espagne, les Pays-Bas (e.a.Alkmaar), la Suisse et les Etats-Unis (e.a. Cathédrale Saint-Patrick New York.) Il a collaboré aux projets avec différents orchestres, choeurs, danse, sculptures, théâtre et poësie, films muets, carillon, orgue de barbarie, musique folkloristique, presentations et inaugurations d’orgues, estafettes d’improvisation, symphonies d’orgue, concerti, des cantates en style baroque, opera de marionettes, plain chant grégorien alterné avec l’orgue, improvisation de choral et formation spécialisée en interpretation et littérature d’orgue pour des étudiants étrangers autour du patrimoine historique des orgues des Pays-Bas, de la Belgique et des Flandres...

Au programme: Franck, Widor, Vierne, Improvisation…

P de mayer 1 comp

Vendredi 1er octobre, Thierry Smets, organiste titulaire

A côté des études de piano, d’orgue et d’écriture, Thierry Smets commença très jeune, non seulement comme organiste d’église, mais aussi comme pianiste accompagnant des chanteurs de variété... Très tôt attiré par l’improvisation et le Jazz (séjours aux USA notamment à La Nouvelle Orléans et à New-York...), il a voulu comprendre et maîtriser l’harmonie qui s’y rapporte... Il s’est ensuite produit en petites formations dans des « boîtes de Jazz » comme le Travers, le Bloomdido, etc...   N’ayant jamais pu vraiment choisir, il est aujourd’hui partagé entre l’orgue et les instruments électroniques  et s’est redécouvert une passion latente depuis de nombreuses années : l’orgue Hammond... Il a enregistré un CD de Jazz en 2010.  Thierry Smets est professeur d’écriture musicale au conservatoire royal de Mons. Auparavant, professeur titulaire d’une classe d’harmonie écrite (de 1987 à 2006), il a formé de nombreux étudiants au diplôme de premier prix... Il a été également de 1981 à 2003, professeur à l’académie des Arts de Bruxelles où il donnait, entre autres, un cours de Jazz et les cours d’écriture musicale. Affecté par les lois en matière de cumul, il a été contraint d’abandonner cette fonction à laquelle il était très attaché, laissant ainsi un groupe important d’élèves «orphelins».

Au Programme: Widor, Barras, Saint-Saëns, Marcello, Improvisation...

Bruges 2 avril 13

Vendredi 15 octobre, Arnaud Hubert, La Roche-en-Ardenne

C’est à l’âge de 15 ans qu’Arnaud Hubert reçoit ses premières leçons d’orgue dans la classe de Christian Croufer à l’académie de Bastogne. Deux ans plus tard il intégrera la classe de Benoît Mernier à l’IMEP de Namur (Institut de Musique Et de Pédagogie) où il obtiendra son master. Il est également diplômé « avec mention « Très Bien » du conservatoire de Saint-Maur-des-fossés (Paris), où il a bénéficié de l’enseignement d’Eric Lebrun. Il s’y est notamment vu déscerné, suite à l’interprétation d’un programme consacré à Bach, le prix « André Monsaingeon ».  Par la suite, il est allé poursuivre sa formation pendant un an au conservatoire supérieur de Cologne dans la classe de Thierry Mechler. En 2020, il a obtenu le prix « Hubert Schoonbroodt » qui récompense un jeune organiste belge en le soutenant financièrement dans un projet culturel d’envergure.

 

Arnaud Hubert se produit régulièrement en concert (Belgique, France, Luxembourg, Allemagne) , comme soliste ou en tant qu’ accompagnateur. Il a notamment donné un récital à Notre-Dame de Paris en octobre 2016. Il est aujourd’hui professeur d’orgue et d’harmonie à l’école de musique de Wiltz (LU).

Au programme: Saint-Saëns, Vierne, Duruflé, Cochereau…

A hubert